GRAVE DESECRATOR - Unblessed Bootleg - Live in Bressuire - France (2012)

GRAVE DESECRATOR 
"UNBLESSED BOOTLEG-LIVE IN BRESSUIRE/FRANCE" 
Live footage finally released by Sun and Moon rec (Romania). Totally sick live performance, from the GD last euroepan tour in early 2012. Raw and crude outraged sound like Mayhem´s Live in Leipzig/ Sabbat´s Live at Blakula!!! 
For those interested, write to info@sunandmoonrecords.com / www.sunandmoonrecords.com

Non seulement le texte de présentation il envoie du lourd, mais en plus GRAVE DESECRATOR me fait l'immense honneur d'avoir choisi mon enregistrement pour cette sortie CD.

I recorded this gig and I'm very proud to see this record release by Sun & Moon Records
Please support this Black Metal Piece !!!

Alors comme je suis tout heureux, c'est distribution de remerciements pour tout le monde : 

Un grand MERCI à Shaxul de Legion of Death Records

Merci à l'association organisatrice Anthems of Steel

Thanks to Sun & Moon Records for this release
 Website / Facebook

And THANKS also to GRAVE DESECRATOR Website / Facebook




Thanks for my name in the Booklet !!!!!!!







Interview Maniac - Morkke


You can download photos in high resolution HERE


Description of you?
My pseudo is Morkke.

Listening extreme musics since 1990, I’ve started by collecting CD ! There was boxsets everywhere in my bedroom…  At that time, we used to have a good distro in Le Havre, named PUTREFACTION RECORDS. They produced MORTEM for example. It made me think about all those metal bands coming from nowhere ! How can Mortem be supported by a little distro in Le Havre ??? What ? There was correspondances, letters, demos, promo stuffs ???? Time has changed now and of course PUTREFACTION RECORDS has closed down ! From that moment, I sold most of my CDs and restarted  my metal studies. I wrote to many bands and several months later, I received at least several answers.

I started trading and bought original LP nears the bands. Finally, my relation with Black Metal changed in 2004 when I met Nocturno Culto before the SATYRICON/DARKTHRONE live in Wacken Open Air (Many will say that it wasn’t Darkthrone but Nocturno Culto and gnagnagna, just go fuck yourselves !).
Back in France, I started investigating black metal history band by band.
I travel to Norway as soon as possible and I’ll return in Oslo in coming February.



Collection?

My collection is made of several cd, many lp and rarities.
There is the Mayhem world : early shirts signed by Euronymous and Dead, signed Lp, promo tape by Dead, letters, documents, demos, Maniac stuffs, … Slayer Mag promo stuffs, …
Then come Emperor, Immortal, Burzum, Mortiis, Dimmu Borgir, Ancient, Watain, Amon Amarth, Darkthrone of course ! Satyricon, Enslaved, …
I also used to have LLN stuffs but sold everything. I had Mutiilation signed demos, LLN recruitment letters, Belketre demos, …
My collection is displayed by lot or handmade presentations to protect the tapes, records.
My preferred items are :

My Peter Beste book signed by many friends but I still need to complete the missing signatures from Taake, Gorgoroth, … The book has spent a year and a half in Norway and Enslaved returned it to me just before Hellfest 2012. I’m thinking about taking it with me in Oslo in february and let it again for a year or something like that. Funny because when I went to Hellfest last june, I saw a guy with the big version of Peter Beste book whereas I’m using the small one in collector box… At least there are competitors ;-)


Pure fucking demo 2nd press by Euro with mini typed letter promoting Merciless and Leipzig + org flyers.

 
Helvete documents


Dead’s own tape for live in Leipzig. The letter once folded is the tape cover.


Aim ?

My aim is to feel good in my extreme world. At a time, I wanted to create a BM museum (unrealistic!) and today I only want to have in a near future a dedicated room where there can be a little dust, an old sofa and my vinyl/tape deck player. Rarities would be everywhere around on the walls. I imagine having a break on the sofa listening to music while raining outside… Ah ! Maybe a little fridge would a good idea for the beers !
Today I try to aim at small things. Last months, I’ve stopped all relations with bands through social sites, no more facebook but just simplicity ! Can look like Egoism but as Fenriz wrote me on a LP : “First rule of posers is to let music come second!”. For years, collection came first and music second… and I had decided to change that !



In some rare occasions, I appreciate to share a little with other metal fans. Even this “interview” will be the last. Ahaha who cares ? Potential buyers ? There is nobody around… Le Havre is invaded by rap, techno, … musics… Living in Le Havre doesn’t provide a lot of Metal opportunities since Wolverine, Fatal and Vickings&Celts  ended up their short career.

How did I get rare or promo stuffs ?

My first answer would be “luck” maybe…
I have been in touch with a first artist who introduced me to other ones, etc… Trading also ! I got many stuffs directly from Mortiis which permitted me to study the roots of Emperor for example.
Also going to Norway every 2 years give me opportunities.
Also look for old metal fanzine owners and try to contact them… In the 80’ et 90’, they were receiving so many promo stuffs. Sometimes (I got this luck…), all the stuff is stocked in parcels for years and you can try… I got many things like that; buying 100 euros a big parcel made of tons of flyers, letters, posters, boxsets, lp signed, demos…
Also when you receive the parcel at home, that’s x-mas before x-mas !




Methodologies ?

Well ! Ok ! It depends of the bands of course !
Norwegian or Scandinavian bands in general will appreciate a true letter, not a poor mail. It remember them so many things and mention in the letter your email address for lazy contacts or broken bands ;-) .
That’s also reality. Handwriting will tell them more on who you are and often they will respect your effort. Adapt your communication depending of the bands’ age and pay for shipping.
During festivals, wait in the queue, don’t ask for anything and just shake their hands and wish them a good show ! Then contact them by mail, they will remember you !
A last example, more and more bands have their own shop. 
For some of them, the band is really doing the work behind so just ask, discuss, … give a call… (Try with Ancient, Watain, … ;-)   )
Let you imagine other scenarios, I can’t reveal everything after all !
For sure, don’t ask directly !

Website ?

I have one since august. It’s not complete but I will continue a little.
Nobody reads it ahahahah ! But we must let a trace of some demos, rarities for what we think could contribute as a little piece of metal history…

Here it is for the interview and sorry for the delay. I hope you enjoy the Behemoth promo lot as I did before.
Autumnal regards
Morkke

MOTOCULTOR FESTIVAL - Le fils indigne du Hellfest, Theix (17/18/19-08-2012)

 

LA CULTURE, LE PROFESSIONNALISME ET LA GESTION DE PROJETS

Depuis quelque temps je voulais faire un article amenant à montrer l'image professionnelle vantée par des personnes qui se réclament "professionnelles" ou "semi-professionnelles". Ainsi nous pouvons voir sur FB de nombreuses pages de personnes s’autoproclamant photographes, graphistes, musiciens, "professionnelles" of course...

Cela est également valable pour les personnes qui se réclament "artistes"...

Malheureusement, il est très difficile de voir clair, car beaucoup de secteurs proposent du matériel de bonne qualité à des prix accessibles. Donner la possibilité de réaliser un travail à la hauteur d'un résultat professionnel est une bonne chose mais bien souvent l'attitude n'est pas au rendez-vous.

Là aussi, beaucoup d'organisateurs de festival se disent satisfaits du résultat de leur travail, ils se la ramènent alors que leur travail est bien en dessous de ce qu'ils pensent.  

J'ai assisté à un festival en juin où l'organisation était exécrable: sécurité qui interdit la nourriture et les bouteilles d'eau sur le site; temps d'attente au stand de restauration + erreur de commande; rupture au stand de restauration (remarquez l'effet papillon); pas de protection pour les oreilles car "en plein air ce n'est pas la peine"; et mauvaise gestion des bénévoles (ils faisaient la fête, ce qui me mets hors de moi quand moi, bonne poire, je paye ma place).

Mais le MOTOCULTOR Festival bat tous les records !!!!!!!

Professionnalisme: "Qualité d’une personne qui exerce une profession, une activité avec beaucoup de compétence."

A partir du moment où l'on s'implique et où le projet recouvre une certaine importance, nous sommes obligés de passer d'un statut d'amateur à professionnel. Ce qui sous-entend d'allouer les ressources nécessaires en fonction de l'objectif fixé: 15 000 personnes sur 3 jours source

Et les excuses du type :"on n'a pas eu le temps; on n'avait pas pensé; on n'était pas assez;" n'ont plus lieu d'être.

En gestion de projets avec une méthodologie classique, les différentes étapes sont les suivantes:

 Cycle de vie d'un projet:

 


Premièrement, la phase de faisabilité permet d'anticiper les aléas par une gestion des risques. Ensuite vient la phase de conception qui permet également de construire des plans alternatifs et d'anticiper les différents risques mis en évidence dans la phase de faisabilité. Un aléa est un événement qui n'est pas anticipé et qui vient compromettre le projet donc plus il y a d'aléas, moins de prévision des risques il y a eu...

La raison du retard donnée dans le communiqué officiel ne me satisfait pas car il ne justifie pas le fait de faire attendre les festivaliers (pour ma part, deux heures sous un soleil caniculaire). Selon ce communiqué, le retard serait dû à l'annulation de la présence de l'association de secouristes et par conséquent, à la recherche de leurs remplaçants. L'organisation a manqué de réactivité, ils auraient pu par exemple créer une file alternative ne donnant pas accès au lieu du festival mais permettant de mettre les bracelets pour fluidifier le passage. Les solutions ne manquent pas...

De plus, le communiqué n'évoque pas le flux important de festivaliers que l'organisation a dû gérer, source d'attente et qui pouvait être anticipé par la prévente des tickets source. A mon avis le nombre de festivaliers à impacté l'organisation du festival même si cela n'est pas mentionné dans le communiqué. En effet, la file d'attente au stand de bouffe ne s'explique pas uniquement par le problème de l'annulation de l'association de secouristes cité plus haut.

Enfin, les bénévoles avec qui j'ai parlé sont les premiers à dire que tout est plus important sur cette édition excepté le nombre de bénévoles (reste à vérifier quand même).

ORGANISATION

"SUPER !!! Mais en quoi c'est mon problème??!!"

Cette raison explique le tickets de couleurs différentes qui nous étaient vendus mais n'est pas recevable en tant que festivalier, cela doit être transparent pour le public. De plus, quand je demande des tickets boissons, on me donne automatiquement des tickets bières, et au moment où j'achète des tickets je ne suis pas au courant des types de tickets (le bénévole serveur non plus). 

La mauvaise gestion et le manque d'informations auprès des bénévoles est quelque chose qui s'est retrouvé tout au long du festival.

Je pourrais écrire des lignes et des lignes à propos de l'organisation car tout est discutable au MF: le nombre de cabines de douches, de toilettes, le manque d'espace ombragé, de points d'eau sur le camping, la sécurité sur le site, l'hygiène de certains bénévoles au stand de bouffe, l’amabilité du personnel de sécurité (où ai-je la tête ? C'est vrai que s'ils sont aimables, ils ne seront pas crédibles), le parking pour les camping-cars, etc.

LES BENEVOLES

Des exemples où les bénévoles profitent de leur statut pour ne pas s'embêter avec les festivaliers j'en ai à la pelle que ce soit au bar, au stand de verres consignés ou de bouffe. Je me suis aussi fait envoyer chier par un bénévole au bar à cause de la confusion au niveau des tickets parce qu'un de ses collègues m'a vendu les mauvais tickets.  

Le verre est interdit sur le site SAUF pour les bénévoles (que l'on distingue des autres festivaliers grâce à leurs bracelets jaunes)



 Pour montrer que le bénévole ci-dessus n'est pas un cas isolé, en voici un autre avec une bouteille de Whisky.


Le comportement de ces bénévoles est le reflet du management de l'équipe organisatrice.

Par contre, il serait dommage pour une "minorité" d'entre eux de ne pas souligner leur travail.  Celles et ceux qui ramassaient la merde (au sens large) des autres, à tous ceux-là je leur dis MERCI et RESPECT.

NOTE POSITIVE ET CONCLUSION

 "Malgré quelques petits couacs" (source <= J'aime ces journalistes qui ont un pass VIP), j'ai aimé l'ambiance, les nouvelles rencontres et les concerts des groupes pour lesquels je suis venu. Cela étant, je n'ai pas envie de m'étaler dessus car je reste très déçu et parce que l'organisation du MF n'est pas forcément dépendante de la musique jouée par les groupes et de sympathie des festivaliers rencontrés.

11 000 personnes c'est positif, oui MAIS dans quelles conditions??!!! Le MOTOCULTOR est comme un enfant qui a les yeux plus gros que le ventre, il mange plus que son estomac ne peut en contenir sauf qu'une fois ingurgité, cela le fait dégueuler de partout...

«Le plus important pour nous est de garder notre identité et notre image un peu "déconne". On ne va pas aller plus vite que la musique et il faut surtout savoir rester modestes». Tu m'étonnes...

Si toi aussi tu as envie de partager ta mauvaise expérience ou une anecdote qui t'a mis en rogne lors du festival, tu es invité à la partager dans le champ commentaire ci-dessous.

Est-ce que je reviendrais à ce festival ? Why not ? Car dans un pays où les gros fest de metal sont rares il est difficile de faire sa fine bouche mais il faudra que l'organisation du fest démontre de son professionnalisme bien avant le festival ainsi que d'une programmation surprenante.